Attention à la contamination des tomates bleues à anthocyanes !

bleu.pngLa tomate est autogame ce qui veut dire que la fécondation se fait seule, par le vent et les vibrations notamment.
Cependant, la fleur des solanacées (comme la tomate) possède des mécanismes moléculaires complexes qui, si du pollen amené par un bourdon venant d’une autre variété est déposé, ce dernier germera bien plus facilement dans le pistil que le pollen mère ! C’est assez complexe, on appelle cela « l’auto-incompatibilité ».


En mettant des sachets en organza, les bourdons ne passent pas et la fleur n’a pas d’autre choix que « d’accepter » la germination de son propre pollen.
A noter que le risque 0, comme toujours, n’existe pas !
Dans la nature il est toujours bon de renouveler sa génétique c’est la raison pour laquelle ces mécanismes sont « ingénieux ». En tant que jardinier cela ne nous arrange pas, on préfère l’ordre et que cela reste constant ! Mais c’est comme ça !!

Pour les tomates bleues, leur croisement initiale avec une espèce allogame, c’est à dire nécessitant un croisement de 2 variétés pour avoir fécondation, a donné naissance à des variétés à anthocyanes (Osu blue, Ananas bleue …). Forcément cela a eu des incidences sur les fleurs qui ne sont désormais, pour ces variétés, plus réellement autogames. La contamination du pollen de ces variétés à anthocyane est donc accrue, et si vous voulez garder une lignée stable pour une variété, il faut les protéger avec des sachets en organza, surtout si vous possédez ce genre de variété !

Notez aussi que d’autres variétés non anthocyanes peuvent aussi être « contaminants », comme la tomate voyage et ses fleurs particulières qui, au vu de leur morphologie, sont également allogames !

Beaucoup de variétés F1 vendues parfois dans le commerce ont également cette propriété !

Vous l’aurez compris, il est plus qu’important de protéger ses bouquets pour pérenniser une variété !

Pour plus de détails sur les sachets en organza, je reparle de ceci dans la section « Récolter ses graines ».

Publicités

Une réflexion sur “Attention à la contamination des tomates bleues à anthocyanes !

  1. Pingback: La pigmentation des tomates : l’origine des différentes couleurs (sciences) | Cultiver les tomates

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s