Les produits naturels face au mildiou

Le temps devient plus humide et les températures sont entre 15 et 25°C avec des averses intermittentes parfois orageuses ? C’est donc la saison du mildiou !

Le mildiou est une maladie que l’on attribue à des champignons parasites qui prennent, pour hôte en otage, une multitude d’espèces végétales. Il existe donc de centaines de souches différentes qui infectent des espèces spécifiques (Phytophthora infestans pour la tomate).

Il ne s’agira pas ici de reconnaître la maladie dont les symptômes sont facilement reconnaissables à la couleur brun des feuilles supérieures et le duvet blanc de la face inférieure, mais plutôt de lister les remèdes que l’on entend autour de nous avec un descriptif de ce qu’ils apportent réellement ou non !

La bouillie bordelaise

Je ne souhaite parler ici que des remèdes naturels comme le titre l’indique, mais il faut dire un mot sur la bouillie bordelaise utilisée en agriculture biologique. C’est un produit efficace il n’y a pas de doute, le cuivre n’étant pas nocif pour nous aux doses préconisées. Cependant, il y a 2 limites. Tout d’abord, il n’est pas très écologique car, même à faible dose, la faune du sol se retrouve vite disparue ! Ensuite, contrairement à ce que l’on peut lire sur les boites, c’est plus un fongistatique, c’est à dire qu’il empêche le champignon de croître et germer, mais ne le tue pas (et n’est donc pas un fongicide). Il sera donc très limité en cas d’attaque déclarée et complètement inutile en cas de grosse attaque !

Les idées reçues : Le fil de cuivre que l’on utilise pour percer les tiges n’est qu’une idée reçue ! Le revêtement utilisé pour ce genre de fil rend le cuivre inerte. Pire encore, ce revêtement pourra être nocif pour la plante et la grande cicatrice provoquée par le fil ne sera qu’une grande porte ouverte aux maladies !

Le bicarbonate de soude

C’est un produit peu cher, même de qualité alimentaire ce que je vous recommande. dans tous les supermarchés on peut en trouver (au rayon sel souvent). Il a la particularité d’augmenter le PH de l’eau lorsqu’il y est dilué. Or, les souches de mildiou adorent l’acidité des pluies atmosphériques et en ont même besoin pour germer.

Tout comme la bouillie bordelaise, il s’agit d’un fongistatique mais bien plus naturel. Pulvérisé sur les feuilles il va donc augmenter le PH du milieu ce qui ne plaira pas au mildiou ! Facilement lessivable, il vaut mieux ajouter du savon noir ou huile d’olive 1er prix pour ajouter un effet imperméable sur les feuilles.

Il doit être utilisé à des doses recommandées de 5 g/L maximum ! N’oublions pas que les feuilles sont composées de cellules vivantes elles aussi, et qu’un PH trop important les ferait éclater !

Le purin / décoction d'ail

garlic-618400_640.jpgQue vous l’utilisez en décoction ou en purin, l’ail est un fongicide bien puissant.

Il est reconnu chez l’Homme comme un anticancereux (bien qu’il faudrait en manger plus de 2 kg par jour !), il fait aussi ses preuves au jardin comme fongicide cette fois-ci.

En décoction, 5 grosses têtes d’ail minimum mises en ébullition dans une bonne casserole d’eau (4/5 L environ) puis mis en infusion au moins 48H, vous obtiendrez une solution qui se montrera bien efficace contre les petites attaques de mildiou !

Si les tiges sont atteintes, vous pouvez même utiliser un pinceau pour étaler la solution abondamment ! Bien qu’il faut insister tous les jours en cas de grosse attaque, cela vaut réellement le détour et en préventif ce serait encore mieux !

Le purin d'ortie

stinging-nettle-785292_640.jpgLe purin d’ortie est sans doute le plus connu de tous ! C’est un engrais très riche en azote et un stimulant du système immunitaire des plantes. Il n’est pas très efficace face aux maladies déclarées, mais préventivement, dilué à 10% et arrosé au pied, il donne ses chances à la plante de mieux lutter !

 

Le purin de prêle

horsetail-1310137_640.jpgLe purin de prêle est très riche en silice. La silice s’extrait assez difficilement de la prêle donc il ne faut pas hésiter à laisser macérer le purin longtemps.

Elle renforce la paroi des cellules végétales, que les spores de champignons essayent, avec plus de mal, de franchir en germant afin de parasiter la plante. La prêle renforce donc la plante face au mildiou. Pour la même raison, elle rigidifie les tiges et améliore la croissance végétale. Les alcaloïdes produits par la prêle en fait aussi un insecticide naturel.

En dehors de tous ces traitements, il ne faut pas oublier que l’atout principal reste l’environnement ! Si vous plantez et cultivez avec les bons gestes vous diminuerez bien plus les risques qu’à traiter de façon intensive, même au naturel ! C’est ce que j’explique par exemple dès la plantation sur la page Repiquer en godet puis en pleine terre.

Avec tous ces remèdes, j’ai donc « créé » une recette anti-mildiou à base de ces ingrédients naturels notamment la prêle, le bicarbonate et l’ail (rubrique Ma recette anti-mildiou).

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s