Les maladies non pathogènes

Les différentes maladies non pathogènes

Les tomates, comme tous les végétaux, peuvent être soumises à des stress ou des anomalies génétiques qui vont entraîner des malformations ou divers problèmes que l’on pense dus à des bactéries, virus ou champignons. Cependant voilà, certaines maladies n’ont pas pour origine ce genre de pathogène :

LES FLEURS "TÊTE DE CHAT

image (24)Ces fleurs sont particulièrement remarquables de part leur taille et leur forme.

Dans l’absolu il n’y a rien de grave, ces fleurs se forment lorsque le plant a subi un stress de température (choc thermique) qui aurait pu baisser considérablement après une période de chaleur.

En revanche en cas de choc thermique trop important, la plante peut carrément arrêter sa croissance et à la place de l’apex de la tige (l’extrémité), se formera un énorme bouquet de fleur.

En effet, pour faire un peut de vulgarisation scientifique, les gènes de la tomate sentant le froid arriver brutalement, vont déclencher la mise en floraison de toute l’extrémité de la tige qui va arrêter sa croissance pour survivre, puisque qui dit pleins de fleurs, dit aussi pleins de fruits et graines. Mais en réalité le plant ne poussera plus.

Ainsi, si vous voyez qu’après de fortes différences de températures les plants semblent former un énorme bouquet de fleur (souvent le premier d’ailleurs), dont un ou plusieurs en « tête de chat » au bout de la tige, dites-vous bien que la plante arrêta sa croissance. Il faut donc impérativement prévoir quelques gourmands de secours si cela se confirme pour qu’ils prennent le relais puisque eux n’auront pas subi de choc thermique. Si aucun gourmand a été prévu le plant ne poussera plus. Dans d’autres cas plus rares, le plant peut ne plus faire de gourmand du tout.

image (25)

Voici un plant qui semble, après de nombreux chocs thermiques, faire un bouquet floral terminal avec fleurs têtes de chat. Par précaution mieux vaut laisser un gourmand juste en dessous se développer si la tige principale ne se développe plus, pour prendre le relais.

 

Conseil : une fois le gourmand repris, il vaudra mieux couper les fleurs têtes de chats du premier bouquet et ne laisser que 4/5 beaux fruits sur ce premier bouquet floral sinon tous les fruits épuiseront le plant.

 

LE CUL NOIR

Le cul noir est une maladie qui peut faire peur. En effet, les fruits atteints de cette maladie sont particulièrement moches et la nécrose est surprenante.

En réalité cela n’est absolument pas une maladie liée à un pathogène.

Le plant qui donne ce genre de fruit souffre d’un problème d’assimilation de calcium qui est souvent due à un arrosage trop irrégulier la plupart du temps en serre.

Pour éviter cette malformation, il faut se forcer à adopter un rythme d’arrosage régulier, ou du moins, éviter que le plant soit totalement desséché avant de lui mettre la fontaine de jouvence sous le pied. Une pulvérisation de lait sur le fruit peut également aider.

Enfin, sachez que si vous utilisez du purin, notamment celui de consoude, la présence de calcium (en faible quantité certes) limitera les risques.

Sachez aussi qu’une fois la partie nécrosée ôtée le fruit est totalement comestible.

image (26).jpg

 

LA MALADIE DU STOLBUR

J’en sais assez peu sur cette maladie, mais je l’ai déjà vue. Elle devrait être classée dans les maladies dues à des pathogènes car c’est une bactérie qui est responsable. En revanche cette bactérie est souvent transportée par des vecteurs, le plus souvent des cicadelles (insectes).

Cela se traduit par des plants chétifs, avec des feuilles très moches et peu développées, et une plante qui ne produit aucunes fleurs, qui parait même totalement désorganisée, bref un plant totalement borgne.

Cette bactérie perturbe en faite tout le système de la plante qui est condamnée.

Assez rare, elle semble se répandre de plus en plus depuis 2007, et la présence de liseron (que les cicadelles aiment) augmente les risques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s