Ma recette anti-mildiou

Dans cet onglet, je vous présente la recette anti-mildiou que J’utilise ! Il ne s’agit en aucun cas de la recette miracle que je prône au nom de tous les jardiniers, mais un assemblage d’idées en combinant les effets préventifs et curatifs de quelques produits naturels.

Cela va peut être même vous sembler un peu trop … parano disons, mais je l’utilise réellement avec grand succès depuis des années sur mes pieds de tomate. La contrainte principale est le temps ! En effet il ne faut pas hésiter à pulvériser souvent, surtout en pleine terre quand la météo est vraiment propice aux maladies ! C’est d’ailleurs une limite à ce genre de recette lorsque la météo ou carrément le climat est pluvieux et doux (dans ces cas là, 1 à 2 pulvérisations quotidiennes sont parfois nécessaires). A ce propos, n’hésitez-pas à donner votre avis en bas de page cela m’intéresse grandement !!

D’ailleurs, les fondements même de la recette dont je vais vous parler maintenant sont expliqués dans la rubrique « Comment prévenir et soigner ? » dans la section « Soins et maladies ».

Voilà MA recette : 

– 4 litres d’eau mis à ébullition puis ajout de 10/15 gousses d’ail, en infusion pendant 48 heures environ

– 1/2 à 1 litre de purin prêle (pas obligatoire mais fortement conseillé)

– 5 à 6 g/L de bicarbonate de soude, donc ici pour 5 litres en tout, environ 20 à 30 grammes. SURTOUT PAS PLUS SINON VOUS ALLEZ BRÛLER LES FEUILLES (je sais de quoi je parle …)

– 5 cuillères à café de savon noir ou huile d’olive ou liquide vaisselle (- naturel) en guise de fixant.

A pulvériser en abondance sur les feuilles de pommes de terre et tomate, de préférence le matin, à renouveler toutes les 1 à 2 semaines en préventif suivant la météo voire tous les 3/4 jours en cas de très grosses attaques. Cela suggère d’avoir du purin de prêt !!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LA RECETTE, EN DÉTAILS

1 – Verser les 4 litres de décoction d’ail en filtrant. Celle-ci aura été préparée au moins 12/15 heures auparavant => mis en ébullition puis au repos le temps d’infuser.

image (17).jpg

2 – Verser 1 litre de purin de prêle (et consoude pour moi). Cette étape est facultative car elle demande d’avoir du purin de prêt tout le temps ce que j’essaye et vous recommande de faire. La prêle, riche en silice empêchera le champignon de se développer. La consoude servira plus à la floraison qu’à la protection contre le mildiou et n’est donc pas obligatoire.

image (18)

3 – Ajouter 25/30 grammes de bicarbonate de soude, très efficace préventivement mais curativement combiné avec l’ail il fait ses preuves aussi !

Attention – Ne surtout pas dépasser la concentration de 5/6/7 grammes par litre sous peine de brûler les feuilles. Le pH sera si fort que les cellules végétales vont éclater.

image (19)

image (20)

Feuille brûlée suite à une surdose de bicarbonate (à environ 9 g/l pourtant !)

4 – 5/6 cuillères à café de savon noir (ou huile d’olive c’est mieux) qui permettra au tout de se fixer et éviter au minimum le lessivage par la pluie. Même en serre je l’utilise en plus ça évite les pucerons.

image (21).jpg

5 – Pulvérisez sur vos plants en insistant bien au dessus et surtout en dessous des feuilles là où les spores germent. Eviter les fleurs, le savon noir peut les colmater légèrement; et en cas de surdose de bicarbonate, elles risquent de couler !

image (22).jpg

2 réflexions sur “Ma recette anti-mildiou

  1. Pingback: Bien planter et cutiver en serre | Cultiver les tomates

  2. Pingback: Les produits naturels face au mildiou | Cultiver les tomates

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s