Récolter ses graines

ÉTAPE 1 : PROTÉGER SES FLEURS

image (3)

Photo : Pascal Antigny

 Au début, je pensais que seuls les vétérans pratiquaient cette technique que je pensais inutile car la tomate est une plante autogame (la fleur se féconde seule avec le vent). Mais l’arrivée des variétés à anthocyane remet  tout en question. En effet ces variétés possèdent un pistil assez en retrait et un pollen fort volatile, facilement transportable d’une fleur à une autre. Quand j’ai vu certaines de mes variétés « bleurir » j’ai compris que la fleur a été contaminée par du pollen d’une variété à anthocyane l’année d’avant.

Ainsi, si vous protégez un bouquet floral avec un sachet d’organza (en blanc ci-dessus), vous évitez cela. Ces sachets sont peu chers, très durables et si vous possédez ce genre de variétés (osu blue, indigo rose) et que vous souhaitez faire vos graines, vous pouvez utiliser cette technique. Certains échanges de graines ne sont même possibles que si vous pouvez prouver que vous pratiquez cette technique, car au fur et à mesure on voit vraiment ce phénomène de « contamination génétique indésirable » progresser.

 Voici un lien très intéressant expliquant l’origine des variétés à anthocyane

J’en reparle plus simplement ici : Attention à la contamination des tomates bleues à anthocyanes !

Elles seraient issues du croisement d’une variété fortement allogame (c’est à dire devant être pollinisé par un autre individu de l’espèce). Le risque de faire devenir allogames toutes les autres variétés si on l’insérait sur le marché a toujours été connu, mais depuis 1990 ce gène « anthocyane » est désormais intégré, donc la protection de nos bouquets floraux dans le but de récolter des graines est plus que primordiale !

Vous serez donc certain de garder la même variété pour les années suivantes ! Il vous suffit de placer un sachet et le refermer autour d’un bouquet (ou portion de bouquet). Quand les fruits sont formés et commencent à grossir, enlevez-les, ils sont alors réutilisables aussitôt (passez un coup de jet d’eau ou secouez bien pour éliminer l’éventuel pollen). Vous pouvez vous en procurer à faible prix en ligne notamment. Je conseille une taille de sachet de 13×18 minimum. A titre personnel, je commande sur ce site : http://sachet-organza.fr, pour 4€ vous pouvez avoir 25 sachets simples et blancs (sauf si vous aimez le bleu turquoise ou rose bonbon), réutilisables plusieurs années !

ÉTAPE 2 : CHOISIR SON FRUIT

 – Déjà il ne faut pas prendre les variétés hybrides nommées F1 (donc celle du commerce non plus !), parce que justement le patrimoine génétique a été mélangé et ne sera pas stable pour la génération de plante future que vous aurez. En d’autres termes, la taille des fruits, la production, la résistance voire même la couleur pourront et seront totalement différents d’un plant à l’autre issu de graines de génération F1 !

– Une fois qu’on a choisis notre variété ancienne, il faut choisir un fruit CONFORME, c’est à dire de taille et calibre dans la norme de la variété. Ne prenez pas de petits fruits en vous disant que vous allez moins gâcher, car il se peut alors que le fruit fut hybridé par pollinisation d’un bourdon ou autres insecte qui passait par là !

Évitez aussi les fruits nommés « tête de chat » issus justement de la pollinisation (obligatoirement) d’un bourdon et donnant naissance à des fruits très gros mais difformes (mais très bons !). Les graines ont énormément de chances d’avoir été hybridées par cet insecte.

image (4).jpg

Voilà un fruit dit, tête de chat, très joli, mais pas du tout conforme pour le grainage ! Donc à déguster sans modération celui-ci ^^

image (5)

Voilà  la même variété mature et conforme issu du même plant ! Comme quoi il faut bien choisir.

ÉTAPE 3 : EXTRAIRE LES GRAINES

Prenez des gobelets en plastique, puis grâce à un feutre indélébile, notez le nom de la variété que vous allez grainer.

Tomates cerisesCe sont les plus faciles ! Il suffit de les presser au dessus du gobelet (doucement car il se peut que ça jute vers votre figure ^^) et toutes les graines tomberont. Vous pouvez manger la peau si vous aimez ^^

 Tomates plus grossesProfitez d’une séance de préparation de tomates farcies pour ne pas gâcher le fruit par exemple. Lorsque vous aller creuser le fruit vous pourrez récolter les graines à l’aide d’un couteau ou cuillère (bien lavé pour pas mélanger les graines !!). Sinon, couper le fruit en deux et trouver les graines qui se regroupent souvent en grappes autour du fruit à l’aide votre doigt ou ustensile pratique selon vous. Ajouter un peu d’eau dans le gobelet pour diluer le mucilage autour des graines.

image (6).jpg

Photo Pascal Antigny: Pastel de Couleur après grainage

ÉTAPE 4 : SÉCHER LES GRAINES

 Dès qu’un duvet blanc apparaît au dessus du jus de tomate (de 30 à 72 heures suivant la température), il suffira de rincer vos graines dans une passoire à mailles fines ou petit chinois de cuisine bien rincé également ! Puis vous laisserez sécher une bonne semaine au moins dans une petite assiette en plastique, ou autre contenant que vous trouverez en plastique !

image (7)

Quelques jours après, un petit duvet blanc est apparu

image (8)

Rinçage des graines à l’aide d’un chinois de cuisine

image (9)

Mise au séchage des graines

ÉTAPE 5 : ENSACHER LES GRAINES

 On entend souvent dire qu’il faut éviter d’utiliser les petits sachets en plastiques car les graines ont tendances à pourrir. C’est vrai si vous respectez mal le temps de séchage, mais je vous garantis que même 8 ans après mes graines sont toujours intactes et germent encore ! En plus ces petits sachets ne sont pas très cher (j’ai payé 3€ les 1000 sachets)

image (10)

Voilà après séchage et ensachage. Pour les poivrons, il suffit de les extraire directement du fruit pour les mettre à sécher sur du papier, car n’ayant pas de mucilage autour des graines, pas besoin de laisser moisir quelques jours (ce qui d’ailleurs détruirait la graine !)

Publicités

Une réflexion sur “Récolter ses graines

  1. Pingback: Que faire en fin de saison ? | Cultiver les tomates

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s